Home / Finance / Finance de marché / Parfois il faut se méfier des recommandations des analystes financiers ??

Parfois il faut se méfier des recommandations des analystes financiers ??

La valeur boursière de l’entreprise Enron était estimée à 150 milliards de dollars par les analystes, alors même que sa valeur comptable ne dépassait pas les 10 milliards de dollars. Comment un écart aussi important entre valeur fondamentale et valeur boursière n’a-t-il pas pu être détecté par la communauté financière ?

Le 9 octobre 2001, les analystes financiers de la prestigieuse banque anglo-saxonne Goldman Sachs émettent une recommandation extrêmement positive sur le titre Enron et le conservent dans leur liste de valeurs recommandées. Dans un papier de douze pages17, ces analystes donnent des arguments très convaincants pour justifier la sous-évaluation du titre. Ils indiquent leur confiance dans son potentiel d’appréciation et sont extrêmement élogieux sur la société ainsi que sur ses dirigeants : « Nous sommes persuadés que l’essentiel des propos négatifs autour du titre Enron sont faux et non avérés. Nous croyons fortement que le cours boursier du titre a pris en compte les pires peurs des investisseurs et qu’il devrait probablement se reprendre dans les prochains mois. »

Les analystes financiers estiment que l’action reste très attrayante malgré sa baisse récente et donnent un objectif de cours de 48 $. En trois mois, le cours boursier de cette valeur s’est effondré, passant de 33 $ à moins de 1 $, provoquant la faillite de nombreux actionnaires et salariés de la société..

Source : l’Art du trading, Thami Kabbaj

Lire aussi  Les indices de la bourse de Casablanca : Le Moroccan All Shares Index (MASI) et le Most Active Shares Index (MADEX)

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

− 3 = 6

FERMER
CLOSE