Home / Economie / Les indices de la bourse de Casablanca : Le Moroccan All Shares Index (MASI) et le Most Active Shares Index (MADEX)

Les indices de la bourse de Casablanca : Le Moroccan All Shares Index (MASI) et le Most Active Shares Index (MADEX)

Les écrans affichant l'évolution des indices boursiers

Les écrans affichant l’évolution des indices boursiers

En Janvier 2002, fascinée par la résonance des expressions anglosaxones, la BVC introduit deux nouveaux indices MASI et MADEX.Le premier constitue un indice de capitalisation. Il retrace l’évolution globale du marché. Il prend en considération toutes les actions des sociétés cotées.

Alors que le deuxième est un indice compact qui mesure l’évolution quotidienne de la capitalisation boursière due aux variations de cours des valeurs les plus actives du marché[1].

Le calcul de ces deux indices se fait par le simple rapport des deux capitalisations : instantanée et de base.

En décembre 2004, la BVC a adopté une nouvelle méthodologie de calcul des indices basée sur le principe du flottant, c’est-à-dire la fraction du capital détenue par le public et qui est susceptible de faire objet de transactions et non sur la base du capital total. L’objectif étant « d’apporter une plus grande cohérence entre la réalité boursière des sociétés cotées et la traduction de cette réalité dans les indices « [2].

Le flottant prend en considération la totalité des actions des sociétés cotées à l’exception : des actions émises par une société cotée et détenues par des sociétés contrôlées par la société émettrice ; des actions détenues directement ou indirectement par l’Etat ; des actions détenues par les fondateurs de la société et qui peuvent exercer une influence sur sa gestion ; des actions détenues par des personnes morales (hors fondateurs et l’Etat)  exerçant un contrôle sur la société au sens de l’article 144 de loi sur la société anonyme ; des actions détenues par des personnes (hors fondateurs et l’Etat) agissant de concert au sens de l’article 10 de la loi n° 26-03 relative aux offres publiques sur le marché boursier ; des participations d’au moins 5% stables depuis au moins 3 ans.

Suite à cette reforme, les deux indices changeront de noms pour devenir : MASI flottant et MADEX flottant.

Lire aussi  Comment changer l’année de base ou de référence pour un indice ?

Jusqu’à la clôture de l’année 2009,  MASI retrace l’évolution de la capitalisation boursière de soixante dix sept sociétés, alors que le MADEX n’en retient que cinquante neuf.

La formule de calcul des deux indices et la suivante[3] :

formule calcul MASI

Kt : Coefficient d’ajustement en t

Bo : Capitalisation de base au 31/12/1991

Cit : cours de la valeur i en t

Qit : Nombre des titres total de la valeur i en t

Fit : Facteur de plafonnement

fit : facteur flottant

N : nombre des valeurs de l’échantillon

t : instant de calcul

Le flottant (fit) est calculé une fois par an sur la base des informations collectées auprès des émetteurs ou ailleurs. Il est révisé annuellement ou exceptionnellement si des opérations (augmentation de capital, etc.) viennent impacter ce flottant d’au moins 5%.

Le facteur de plafonnement de chaque valeur i (Fit) est calculé en prenant en considération la capitalisation flottante de l’entreprise et le poids de cette dernière. Ceci ne devrait pas dépasser 20% de la capitalisation flottante totale de l’indice.

Les événements hors marché qui viennent engendrer des ruptures dans le calcul de ces deux indices sont neutralisés grâce au calcul d’un coefficient d’ajustement. Une fois l’événement se produit, la capitalisation de base ajustée est calculée le jour même avant la pré-ouverture. Elle correspond au dénominateur de la formule (1.1.9).

La méthode de calcul du coefficient d’ajustement dépend de la nature de l’événement ou opération capitalistique produite (admission d’une valeur à la cote, retrait d’une valeur, changement de secteur, division ou regroupement de titre, réduction de capital, augmentation de capital, fusion, absorption et assimilation)[4].


[1] Le site officiel de la BVC

[2] La BVC, Op, Cit

[3] La BVC, Op, Cit

[4] La BVC a publié un document expliquant la façon de calcul de ce coefficient selon la nature de l’opération survenue. Il est disponible sur le lien : ici

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

85 + = 88

FERMER
CLOSE