Home / Non classé / Les causes de l’augmentation de la dette : L’augmentation de la dette de banque centrale

Les causes de l’augmentation de la dette : L’augmentation de la dette de banque centrale

Dans une tentative de déterminer les causes de la croissance de la dette intérieure,  J.A.HANSON[1] a effectué une étude dans ce sens sur 25 pays en voie de développement durant  1990-2004.

Selon cette étude, la forte croissance de la dette intérieure reflète l’interaction entre les facteurs de l’offre et de demande.S’agissant de facteurs de l’offre, J.A.HANSON a mis l’accent principalement sur l’émission d’obligations associées à des crises financières des années 1990, la croissance de la de dette de la banque centrale et l’attractivité croissante de l’emprunt au niveau national. Tandis que le facteur de la demande, consiste essentiellement dans  l’accroissement de nouvelles sources  de la demande de la dette intérieure, tant sur le plan national (fonds de pension et d’investissement) et  tant sur le plan international.

B- L’augmentation de la dette de banque centrale (les liens vers les autres causes en bas)

La croissance de la dette de la banque centrale est parmi l’une des causes qui peut expliquer l’évolution  de la dette intérieure.

Au début des années 80, cette politique est devenue une caractéristique importante pour répondre aux besoins de financement dans les pays en vois de développement[1] suite aux problèmes de la dette extérieure. Ceci a été  expliqué d’une part; par l’incapacité des autorités des pays qui ont suivie cette politique d’augmenter à court terme les revenus publics, et d’autre part; par l’inefficacité de leur système fiscal.

Mais d’autres raisonnements soutiennent l’idée que les engagements de la banque centrale étaient de mettre en œuvre la politique monétaire en utilisant les instruments de marché. Cette approche a remplacé l’utilisation de plus les instruments tels que les changements dans les réserves de crédit et le contrôle sur les banques. Les banques centrales, qui n’avaient pas un marché de la dette publique et qui ne possédaient pas le stock de titres négociables du gouvernement ont décidé de créer un marché de dette. En règle générale, les ventes de ces instruments ont débuté seulement aux banques, mais dans certains pays, d’autres institutions financières, notamment les fonds de pension, et même les étrangers peuvent détenir les titres de la banque centrale. En plus de ces titres, certaines banques centrales ont également procédé à la politique monétaire par la création de facilité de dépôt pour les banques ayant un  excès de liquidités, au lieu de l’absorber par l’émission de valeurs mobilières, par exemple, l’Égypte, Uruguay et la Turquie (certaines banques centrales ont également émis leurs engagements dans le cadre des efforts de résolution de crise, par exemple, le Chili dans les années 1980). Enfin, la croissance récente de ces titres reflète souvent les tentatives des banques centrales à neutraliser l’impact des entrées de capitaux, et la vente de titres pour compenser l’impact monétaire des achats de devises étrangères afin de limiter l’appréciation. Comme les banques centrales ont accru leur dette, ils ont souvent prolongé les échéances afin de réduire leur risque de renversement. Cette politique augmente encore la concurrence entre les banques centrales et de la dette du gouvernement central.

Lire aussi  Comprendre la vélocité d’une monnaie

[1] E. THORNE, Alfredo et DASTGHEIB, Azita. (1992). op.cit, p. 16.

About Mohamed IDSALAH

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

98 − = 94

FERMER
CLOSE