Home / Economie / La gestion de l’indice équipondéré

La gestion de l’indice équipondéré

Un indice, dés sa création, doit être calculé en permanence et diffusé. En plus, les autorités, propriétaires dudit indice, devront assurer sa pertinence et sa représentativité. Il en est ainsi des événements, hors marché, qui peuvent survenir et engendrer la variation de l’indice, ce qui biaise l’évolution réelle de celui-ci.

Dans le cas d’un stock Split ou distribution d’actions gratuites, le cours du titre est modifié mais pas la capitalisation boursière. L’indice, dans ce cas, devra être révisé. La méthode utilisée pour réviser cet indice est de calculer, de nouveau, son diviseur de sorte à ce que la valeur du nouveau indice serait identique à celle du précédent avant la survenance de l’opération (stock Split).

Si on pose :

Dn : le nouveau diviseur, Da l’ancien diviseur, Pj : le prix de l’action j et gj le nombre d’actions auquel est divisé l’action (g j est considéré égal à 1 si l’action ne subit pas de division)[1]

La formule devient[2] :

Si on suppose que chaque action détenue donne droit à 10 autres gratuites, g est égal à (1.10). On place le nombre auquel est divisée l’action après la virgule.

Une fois calculé, le diviseur restera le même et servira au calcul de l’indice jusqu’à la prochaine opération affectant le capital d’une société (ou plusieurs) de l’échantillon où il sera recalculé de nouveau.


[1] Dans une opération de stock Split l’entreprise décide de distribuer des actions gratuites. Chaque actionnaire recevra des actions selon le nombre qu’il possédait déjà. Par exemple : pour une action possédée l’actionnaire recevra dix gratuitement.

[2] AFTALION, Florion. BRIYS, Eric. CROUFY, Michel. et WERREN, Jacques. Op. Cit. p. 29

Lire aussi  Documentaire: les robots traders

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

12 − 6 =

FERMER
CLOSE