Home / Economie / La croissance inclusive

La croissance inclusive

Avant de se lancer dans la définition de ce concept nouveau, il fallait tout d’abord s’arrêter sur la signification du concept central autour duquel tourne le sujet, il s’agit du concept croissance.

La croissance est une augmentation quantitative de la production d’un pays entre deux périodes déterminées. Elle est mesurée par le Produit Intérieur Brute (PIB) nominal ou Produit National Brute (PNB) nominal, selon les sources de revenus du pays concerné.

Si le pays possède des entreprises implantées à l’extérieur et rapatrient une partie importante de leurs bénéfices vers le pays d’origine d’une part, et si, d’autre part, ce pays verse des revenus à d’autres pays sous forme de dons, paiement du service de la dette, etc. dans ce cas le pays utilisera le PNB pour calculer sa croissance. Au cas où ces deux éléments sont faibles (revenus issus de extérieur et revenus versés à l’extérieur) le pays utilisera le PIB pour calculer sa croissance.

La croissance est calculée sur le base du PIB réel, c’est à dire après avoir éliminé l’effet des prix du PIB nominal. Ce PIB réel est obtenu en divisant le PIB nominal par un déflateur des prix qui pourrait être l’indice des prix à la consommation correspondant à la même période.

Après avoir obtenu le PIB réel, le taux de croissance est obtenu ainsi:

Formule de calcul du taux de croissance du PIB

Formule de calcul du taux de croissance du PIB

Voila donc pour ce qui est de la croissance économique. Allons-y maintenant pour comprendre c’est quoi la croissance inclusive.

Les théoriciens de développement ont basé leurs théories de développement (une sorte de recettes prescrites aux pays qui veulent se développer) sur un élément essentiel qui est la croissance. La croissance économique est le sauveur, sans croissance il y airait pas de développement.

Lire aussi  Podcaste du FMI: Une brève histoire de la dette

A la fin de chaque année, les organismes chargés des statistiques dans tous les pays publient l’état des lieux de la croissance. Le pays pourrait s’en sortirait bien et réaliser un taux de croissance positif, statistiquement parlant, le PIB réel réalisé par le pays a augmenté par rapport à l’année de base.

Le problème c’est que cette croissance réalisée n’a pas profité à toute la population de manière équitable. C’est vrai la croissance est là mais n’est pas sentie par toutes les franges de la population.

Dans certains cas, des pays ont réalisé une croissance mais, en parallèle, le taux de pauvreté a augmenté (Bhagwati, 1988 cité par Charles-L. Griffoni)1.

Ainsi, il faudrait que cette croissance économique profite aux pauvres en premier temps et devient une croissance pro-pauvre. On parle aussi d’une croissance inclusive. Elle permet de réduire la pauvreté à travers la participation des pauvres dans la formation de cette croissance et seront les premiers à récolter les fruits de celle-ci.

Concrètement parlant, il faudrait mettre en place des politiques économique qui visent essentiellement les pauvres à travers le ciblage des régions où le taux de pauvreté est élevé, ainsi faire émerger la croissance par la base pour en faire profiter toutes les franges de la population.

1 – Croissance économique et pauvreté : une application de l’indice de « croissance pro-pauvre » au cas du Maroc entre 1985 et 1999

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

73 − 64 =

FERMER
CLOSE