Home / Gestion d'entreprise / Comptabilité Générale / Des exercices en comptabilité générale : enregistrement des opérations comptables

Des exercices en comptabilité générale : enregistrement des opérations comptables

Dans ces applications nous allons analyser des opérations et les enregistrer dans des comptes schématiques correspondants :

Opération 1 : Acquisition d’une voiture à 60000 MAD par chèque bancaire.

La question est la suivante : qu’ils sont les comptes concernés par cette opération ?

Les comptes sont : « Matériel de transport » puisque la voiture acquise fait partie de ce matériel (de transport) et le compte « banque » tant que le règlement de la transaction s’est fait par chèque bancaire.

L’enregistrement de l’opération :

Commençons avec le compte « Matériel de transport ». Ce compte est un compte d’actif dont les augmentations sont enregistrées au débit et les diminutions au crédit.

S’agit il ici d’une augmentation ou d’une diminution ? Le parc automobile de l’entreprise a augmenté en nombre et en valeur suite à cette acquisition ce qui nous permettrait de dire qu’il s’agit d’une augmentation qu’il faut enregistrer dans le débit du compte (Matériel de transport).

Le deuxième compte, la banque, est aussi un compte d’actif dont les augmentations sont portées au débit et les diminutions au crédit. Le paiement de l’acquisition s’est fait par chèque bancaire c’est-à-dire que l’entreprise a tiré l’argent de son propre compte pour honorer cette acquisition[1]. De ce fait, les avoirs de l’entreprise à la banque ont diminué du montant de la valeur de la voiture soit 60000,00 MAD. Cette diminution doit apparaitre dans le crédit du compte « Banque ».

L’enregistrement de l’opération :

Opération 2 : Retrait de 20.000 MAD de la banque pour alimenter la caisse

Les comptes concernés sont : la banque et la caisse.

L’enregistrement de l’opération :

Le compte banque : un compte d’actif qui augmente par le débit et diminue par le crédit. Il s’agit ici d’une diminution puisque l’entreprise retire l’argent de son propre compte en vue de l’injecter dans la caisse, ce qui implique la diminution des fonds dans la banque. Cette diminution sera enregistrée au crédit.

Le compte Caisse : aussi, un compte d’actif qui obéit aux mêmes règles. Les disponibilités dans la caisse ont augmenté de 20.000 MAD. Cette augmentation sera enregistrée au débit.

L’enregistrement de l’opération :

Opération 3 : Acquisition d’une machine à 100.000 MAD, la moitié du prix est réglée par chèque et l’autre à crédit.

Les comptes ne jeu :

  • Une machine a été acquise. Celle-ci devrait être enregistrée sous le compte : « Installation technique, matériel et outillage » I.T.M.O.
  • Une part du prix a été réglée par chèque : le compte correspondant est donc « Banque».
  • L’autre moitié sera réglée dans une échéance ce qui correspond à une dette pour l’acheteur (et une créance pour le vendeur). Il faudrait qu’on détermine le type de la dette. L’objet acquis est une machine dont la durée d’utilisation dépasse une année, c’est-à-dire une immobilisation (classe 2). La dette née auprès du vendeur de la machine est enregistrée sous le compte « Fournisseurs des immobilisations (Classe 1 : Financement permanent). Si l’objet acheté serait une marchandise (et aussi à crédit) le compte correspondant serait « Fournisseurs » (classe 4 : passif circulant).

Concernant l’enregistrement des dettes, il faudrait tout d’abord déterminer l’objet acheté ou acquis. S’agit-il d’un immeuble acquis à crédit, le compte correspondant serait « Fournisseurs des immobilisations – 1486 ». Au cas où il s’agirait d’une marchandise, le compte serait « Fournisseurs – 411 ». Mais faites attention, on a pas précisé le moyen de paiement convenu entre les deux parties. Tout ce qu’on a dit c’est qu’une moitié sera réglée à crédit. Si l’acheteur accepte de tirer sur lui un effet de commerce payable dans une échéance fixée, le compte correspondant à cette dette serait « Fournisseurs – effets à payer – 4415 ».

L’enregistrement de l’opération N° 4 :

  • L’entreprise à reçu une nouvelle machine ce qui correspond à une augmentation de la valeur du compte « Installation technique matériel et outillage » qui est un compte d’actif. Cette augmentation sera enregistrée dans l’actif du compte.
  • La moitié du prix de la machine sera réglée par chèque bancaire. Cela induirait une diminution des disponibilités de l’entreprise dans la banque. Cette diminution sera portée dans le passif du compte « banque ».

L’autre moitié constituera une dette envers le fournisseur des immobilisations. Il s’agit d’une augmentation des dettes de l’entreprise. On a dit que le compte correspondant est « Fournisseurs des immobilisations ». Ce dernier est un compte de passif (Financement permanent), qui augmente par le crédit et diminue par le débit. Par conséquent, cette augmentation (de la dette) sera enregistrée dans le crédit dudit compte.

Opération 4 : Paiement d’une taxe due par chèque bancaire.

Les comptes en jeu sont :

  • « Banque » : car l’impôt a été payé par chèque bancaire ;
  • Le compte « Etat impôts et taxes » – 4452.

L’enregistrement de l’opération :

  • Les avoirs de l’entreprise à la banque vont diminuer : nous allons donc créditer le compte banque ;
  • Les dettes de l’entreprise vis-à-vis de l’Etat vont diminuer. Le compte « Etat impôts et taxes » fait partie du passif circulant dès lors cette diminution sera portée au débit du compte.


[1] Faites attention à la terminologie. On utilise acquisition pour un bien immeuble (matériel roulant, ordinateurs, etc.) et Achat pour un bien circulant (matière première, marchandise, etc.)

Lire aussi  Télécharger le Plan Comptable Marocain

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

+ 67 = 77

FERMER
CLOSE