Home / Gestion d'entreprise / Comptabilité Générale / Etude des comptes du bilan : Actif

Etude des comptes du bilan : Actif

L’actif retrace les endroits où les ressources du passif ont été utilisées. Il est divisé, lui aussi, en trois parties.

  • Actif immobilisé ;
  • Actif circulant ;
  • Trésorerie actif.

I – L’actif immobilisé :

Dans cette partie du bilan on trouve les éléments qui sont à la propriété de l’entreprise et destinées à être conservés durablement. Ces éléments ne seront pas consommés d’un seul coup mais leur durée de vie dépasse une année. On trouve à l’actif immobilisé les rubriques suivantes :

  • Les immobilisations en non valeur : on les appelle également « l’actif fictif ». En fait il s’agit de charges réparties sur plusieurs exercices. Ces charges concernent les frais des études faites par l’entreprise et qui profitent aux prochains exercices. Ces immobilisations n’ont aucune valeur.
  • Les immobilisations incorporelles : ces immobilisations incluent tous ce qui a de la valeur mais ne peut être touché ni dépensé : salariés, liste des clients, savoirs exclusifs, brevets, marques, réputation, atout stratégique, etc. La plupart de ces actifs ne figurent pas au bilan. Conformément au Plan Comptable Marocain, ce poste comprend :
    • Les immobilisations en recherche et développement ;
    • Les brevets marques, droits et valeurs similaires ;
    • Le fonds commercial ;
    • Les immobilisations corporelles : Elle regroupent tous les éléments d’actif ayant une consistance physique, destinés à demeurer de manière durable dans l’entreprise : terrains, constructions, installations techniques, matériel et outillage ; matériel de transport ; mobilier, matériel de bureau et aménagement divers, immobilisations en cours.
    • Les immobilisations financières : Cette rubrique comprend les immobilisations financières à savoir :
      • Prêts immobilisés : comprend les prêts accordés par l’entreprise et dont l’échéance dépasse une année.
      • Autres créances financières comprend les titres immobilisés, créances rattachées à des participation, dépôts et cautionnements versés, créances immobilisés et créances financières diverses.
      • Autres titres immobilisés ;
      • Titres de participation : il s’agit de titres octroyant à l’entreprise un droit de propriété sur le capital de l’entreprise émettrice. Ces participations ont un caractère stratégique (c’est à dire que l’entreprise qui détient ces participations a l’intention de garder un contrôle stratégique sur l’entreprise émettrice) et pas spéculatif.
    • Les écarts de conversion actif : Ecarts sur éléments immobilisés. Contrairement aux écarts de conversion passif ceux de l’actif enregistrent les diminutions de créances ou des augmentations de dettes entrainées par des fluctuations défavorables du utaux de change par rapport au taux de comptabilisation dans l’entreprise.

II – L’actif circulant hors trésorerie : On l’appelle également l’actif à court terme. Il inclut tout ce qui peut être transformé en trésorerie en moins d’un an. Cette classe comprend quatre rubriques :

  • Les stocks : Contenant l’ensemble des biens intervenant dans le cycle d’exploitation de l’entreprise. On distingue :
    • Les produits finis : les produits prêts à être vendus ;
    • Les produits en cours : Les produits en cours de fabrication ;
    • Les matières premières.
    • Les Créances de l’actif circulant : Cette rubrique contient les créances liées à l’exploitation et celle hors exploitation.
    • Fournisseurs : Comprend les créances de l’entreprise vis à vis de ses fournisseurs (avances accordées, etc.) ;
    • Clients et comptes rattachés : englobe les créances clients ;
    • Personnel débiteur : avances accordées aux salariés ;
    • Etat débiteur : Les crédits d’impôts (exemple : TVA récupérable dépasse la TVA facturée).
    • Autres débiteurs.
    • Les titres et valeurs de placement : sont des titres souscrits par l’entreprise dans le but de réaliser une plus value (profit) à court terme. Contrairement aux titres de participation, ceux ci ont un but spéculatif (c’est à dire que l’entreprise n’entend pas les garder longtemps. Et dès qu’une opportunité s’offre, ces titres seront cédés.)
    • Les écarts de conversion actif sur éléments circulants : Concerne les créances de l’actif circulant et les dettes du passif circulant.

III- Trésorerie Actif : Enregistre les soldes bancaires débiteurs, les chèques et valeurs à encaisser :

  • Chèques et valeurs à encaisser ;
  • Banques, trésorerie générale et chèque postaux débiteurs ;
  • Caisses, régies d’avances et accréditifs.

Lire aussi  Exemples d’opérations du compte de produits et charges

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

57 − 52 =

FERMER
CLOSE