Home / Culture économique / Entreprises / Dates clés : SNI – ONA

Dates clés : SNI – ONA

ONA-SNI

26 mars 2010

Big-bang sur la place de Casablanca. Les actions de la SNI et de l’ONA ainsi qu’une dizaine de leurs filiales inscrites en Bourse sont suspendues de la cotation. La veille, les conseils d’administration des deux holdings annoncent un nouveau plan stratégique. Au menu : retrait de la Bourse, fusion-absorption des deux entités et cessions partielles de certaines filiales.

24 mai 2010

Ouverture des Offres publiques de retrait (OPR) sur les actions ONA et SNI. Les notes d’information visées par l’autorité du marché révèlent de nouvelles stars dans la galaxie des holdings royaux, initiateurs de ces offres aux côtés d’investisseurs internationaux. Les deux OPR devaient coûter 22 Mrd DH si tous les autres actionnaires venaient à vendre leurs titres.

5 Juillet 2010

Le groupe ONA vise une note d’information relative à l’actualisation d’un programme de billets de trésorerie. Le plafond d’émission de ces titres de créances est relevé à 5 Mrd DH. Cela rentre dans un large programme de financement servant au groupe royal à mobiliser les fonds nécessaires aux OPR, et qui prévoit aussi des titres obligataires SNI non co­tés. Ce sera la dernière apparition de l’Omnium sur le marché.

19 août 2010

SNI et ONA sont effectivement retirées de la cote. 50 Mrd DH de capitalisation boursière s’évaporent ainsi de la place casablancaise. Au terme des deux OPR, seule la moitié des actions ciblées a été apportée. Résultat, les initiateurs n’ont décaissé que 10,5 Mrd DH.

31 décembre 2010

L’assemblée générale statuant sur la fusion SNI-ONA se tient. L’Omnium créé en 1919 et coté en Bourse depuis 65 ans est dissous.

20 février 2011

Le vent du Printemps arabe souffle sur le royaume. Durant les marches du dimanche, les manifestants appellent le roi à choisir entre « la fortune ou le pouvoir ».

14 mars 2011

Moâtassim Belghazi, ancien président de l’ONA, est remercié. Contrairement à la plupart des hauts cadres du holding, il n’est pas redéployé dans une des filiales du groupe ni dans l’équipe restreinte qui compose désormais la SNI.

1er juillet 2011

La nouvelle Constitution du royaume est adoptée. Le roi conserve quasiment toutes ses prérogatives politiques et religieuses. Quant à ses affaires privées, la loi fondamentale n’y fait aucune allusion.

Lire aussi  Les 12 opérations d’acquisitions les plus importantes dans l’histoire de la technologie

10 juillet 2011

Des marches de protestation se déclenchent à Jbel Saghro.

La population dénonce la surexploitation des ressources hydriques par la mine d’argent de Managem et revendique son droit sur les richesses de la région.

12 juillet 2011

Annonce du protocole d’accord de la cession de 41% de Lesieur au profit du groupe français Sofiprotéol. Montant du deal : 1,3 Mrd DH.

25 novembre 2011

Le PJD remporte les élections législatives. Le parti a toujours évité de prendre position au sujet de la présence de Mohammed VI dans les affaires. Et ce n’est pas maintenant qu’il est aux affaires qu’il va commencer.

20 janvier 2012

La cession de Lesieur est effectivement réalisée sur le marché boursier. En plus de la part vendue aux Français, la SNI cède près de 13% de sa filiale au profit d’investisseurs institutionnels.

31 mars 2012

Le SNI dévoile ses premiers comptes annuels après la fusion. Le groupe atteint une nouvelle dimension avec un total actif dépassant les 115 Mrd DH. Son résultat consolidé atteint les 4,2 Mrd DH.

27 juin 2012

Danone, partenaire historique de Centrale Laitière, signe avec la SNI un protocole d’accord pour l’acquisition de 38% du capital de cette filiale. Le prix par action est fixé à 1700 DH.

12 septembre 2012

Au terme de houleuses tractations, le holding royal signe un contrat de cession de 50% de Bimo avec la multinationale Kraft Foods, qui détient désormais l’intégralité de la société marocaine leader du marché de la biscuiterie. La transaction aura lieu quelques mois plus tard pour 1,3 Mrd DH.

22 février 2013

La cession de Centrale Laitière est finalisée après obtention du feu vert des autorités de tutelle. Dans la foulée, l’opération Bimo est également réalisée. Les deux transactions rapportent au holding 8,4 Mrd DH en devises.

16 avril 2013

La cession de 27,5% de Cosumar est annoncée au profit du groupe asiatique Wilmar pour un montant global de 2,3 Mrd DH.

La SNI réitère pour l’occasion son intention de réaliser des Offres publiques de vente pour se désengager totalement des filiales agro-alimentaires. Le marché boursier les attend toujours…

Tel Quel

About IKOUNSASS Ab.

One comment

  1. pourquoi se retirer du marché? dans quel intérêt? quelles sont les autres activités de ce M….groupe? qui ce cache derrière tout ce redéploiement?…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

80 − = 75

FERMER
CLOSE