Home / Economie / Etudes / Etude : Compétitivité des exportations marocaines, quel bilan ?

Etude : Compétitivité des exportations marocaines, quel bilan ?

exportations-maroc

La compétitivité est un concept vaste et à multiples facettes. Elle couvre des aspects aussi divers que la capacité à conquérir des parts de marché, maitriser le coût des exportations, saisir les mouvements du taux de change et garantir l’innovation, la qualité des infrastructures, le respect du droit ou bien encore la performance des services publics. (Le lien de téléchargement en bas).

La recherche de la compétitivité est devenue un souci majeur et permanent aussi bien de la part des pays développés qu’en développement et ce, dans un contexte mondial fortement concurrentiel et en perpétuelle mutation.

En effet, l’environnement économique international a connu au cours des dernières décennies des mutations profondes, à la faveur de la dynamique de la mondialisation. Cette dernière est perceptible à travers différents aspects, à savoir une ouverture croissante des économies aux échanges de biens et services, une mobilité accrue des facteurs de production, une concurrence vigoureuse sur les différents marchés et l’intensification des investissements directs étrangers. Il en a résulté un nouveau monde multipolaire et une nouvelle topographie de puissances et de richesses, suite à l’émergence de nouveaux pays concurrents sur le marché mondial (Chine, Inde, Brésil,…).

Dans ce sillage, le Maroc s’est engagé dans un processus de libéralisation graduelle de son commerce extérieur en vue de réussir son intégration dans l’économie mondiale, à travers notamment la signature d’un ensemble d’accords de libre-échange et des efforts considérables en faveur de la promotion du commerce extérieur (adoption du code du commerce, amélioration de l’environnement des affaires, adoption des plans Maroc Export Plus, Emergence,’) ont été déployés en parallèle.

Les résultats n’ont pas été, cependant, au niveau des attentes. L’aggravation du déficit commercial avec la plupart des partenaires et la stagnation de notre part de marché en constituent de parfaites illustrations.

En effet, en 2012, les exportations de marchandises se sont élevées à 183 milliards de dirhams et les importations se sont chiffrées à 382 milliards, soit un déficit commercial record de près de 200 milliards et un taux de couverture des importations par les exportations de 48%.A elle seule, l’Europe représente 60% dans le total des échanges commerciaux du Maroc, suivie de l’Asie (21%), de l’Amérique (12%), de l’Afrique(6,5%) et de l’Océanie (0,3%). La France en 2012 demeure le premier client du Maroc avec 22,6% du total des exportations de marchandises et le deuxième fournisseur avec 12,5% des importations totales. Les échanges commerciaux avec la France dégagent un déficit de plus de 6 milliards de dirhams et un taux de couverture des importations par les exportations de 87%.

Lire aussi  Le marché monétaire et obligataire Marocain

De son côté, l’Espagne s’illustre, en 2012, 2èmeclient (17% des exportations) et premier fournisseur (13% des importations). Les échanges commerciaux avec ce pays enregistrent un déficit de 18,3 milliards de dirhams et un taux de couverture de 62,8%.

Par ailleurs, le Maroc n’a pas connu, comparativement à d’autres pays concurrents, une amélioration de sa part de marché au niveau mondial. En effet, l’évolution de cet indicateur montre, d’une manière générale, une stabilité autour de 0,11% au cours de la période 2000-2012. Il a atteint son niveau le plus élevé en 2008 (0,121%) en lien, notamment, Page 4 avec la croissance importante des exportations de phosphates et dérivés au cours de cette année. Toutefois, ce taux a enregistré une baisse en 2012 pour s’établir à 0,112.

Il s’avère nécessaire, par conséquent, de s’interroger sur les déterminants de cette sous performance et ce, à travers un diagnostic de la compétitivité extérieure du Maroc, ce qui permettra de faire ressortir les forces et les faiblesses de notre pays à ce niveau et proposer, ainsi, les mesures nécessaires pour dynamiser les exportations marocaines.

Dans cette perspective, le présent travail se propose d’établir une analyse de la compétitivité extérieure de l’économie nationale, à travers un ensemble d’indicateurs de la compétitivité. Il dresse, en quelque sorte, un tableau de bord regroupant un ensemble d’indicateurs pour un échantillon de pays émergents et concurrents, afin d’établir un benchmarking de la compétitivité de l’économie marocaine. L’objectif est de mieux situer le Maroc par rapport aux économies émergentes et d’apprécier le schéma de spécialisation internationale de notre pays. La présente étude sera déclinée en trois parties. La première présentera un diagnostic de la compétitivité des exportations marocaines à travers l’évaluation de certains indicateurs de performance. La seconde partie analysera la structure et le profil de nos exportations comparativement à un échantillon de pays émergents. Un troisième point présentera les principales mesures visant à améliorer la compétitivité des exportations marocaines.

Télécharger l’étude sur le bilan de la compétitivité des exportations marocaines

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

75 + = 83

FERMER
CLOSE