Home / Actualité / Alstom, le géant français placé dans le viseur des géants de l’industrie

Alstom, le géant français placé dans le viseur des géants de l’industrie

Alstom

Alstom

Alstom a été créé en 1928, elle exerce son activité dans deux grands secteurs: l’énergie et le transport.

La production d’électricité

  • la technologie nécessaire à la production d’électricité: des technologies pour la production d’électricité d’origine thermique – charbon, gaz, fioul et nucléaire;
  • Production d’énergie renouvelable: hydroélectricité, éolien, géothermie, biomasse, solaire.

Gestion des réseaux d’électricité

  • la conception et la fabrication de solutions pour réseaux électriques destinées aux opérateurs et industries: des solution pour le transport de l’électricité, etc.

Transport ferroviaire

  • Alstom construit les engins nécessaires au ferroviaire, conçoit les systèmes requis pour la gestion de ce type de transport.

Alstom placé dans le viseur

Deux grands géants de l’industrie mondiale, General Electric et Siemens, ont placé Alstom parmi leurs intérêts.

Siemens s’est allié à Mitsubishi Heavy Industries pour formuler une offre, alors que l’État français a choisi General Electric (GE).

Mais avant, l’Etat français doit tout d’abord avoir une place dans le capital d’Alstom pour pouvoir songer (ou préférer), après, à une entente avec GE qui a proposé l’acquisition de la branche énergie du groupe français. D’où les discussions avec le groupe Bouygues pour l’acquisition de 20% de sa participation dans le capital d’Alstom.

La figure suivante montre l’actionnariat d’Alstom selon une étude faite par le groupe en 2014

Actionnariat d'Alstom

Actionnariat d’Alstom

D’après la figure Bouygues possède 29% du capital du groupe Alstom.

La figure suivante montre la distribution géographique de cet actionnariat:

L'actionnariat d'Alstom: la distribution géographique

L’actionnariat d’Alstom: la distribution géographique

Après des discussions marathoniennes notamment sur le cours ou le prix de l’action d’Alstom, l’Etat et Bouygues ont trouvé un terrain d’entente pour l’acquisition de ses 20% dans du capital d’Alstom.

Lire aussi  L'offre et la demande, le commissaire-priseur et le tâtonnement

L’État français compte financer cette acquisition avec des produits de cession de « peu » de certaines de ses participations ( Safran, d’Airbus et d’Aéroports de Paris).

L’État français deviendra ainsi majoritaire dans le capital d’Alstom ce qui lui permettra d’exercer son « vigilance patriotique » selon les termes du ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique français Arnaud Montebourg.

 

About IKOUNSASS Ab.

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

61 − 58 =

FERMER
CLOSE