Home / Finance / L’Abenomics

L’Abenomics

Après deux années de chute des exportations et un affaiblissement de la production industrielle, conjugués à une déflation qui dure depuis 15 ans, le gouvernement nommé en décembre 2012, a annoncé un ensemble de mesures de politique économique, connu sous le nom d’«Abenomics»* (Expression composée d’économie et d’Abe en référence à Shinzo Abe, le premier ministre du Japon depuis le 26 décembre 2012 et economics.). L’objectif principal est de relancer la croissance tout en assurant une sortie rapide de la déflation, avant la hausse de 3 points de la TVA, qui devrait intervenir en avril 2014. Ce dispositif est axé sur trois principaux piliers :

Un assouplissement monétaire quantitatif et qualitatif pour atteindre un objectif d’inflation de 2% en 2015. Il s’agit d’injecter massivement des liquidités dans l’économie pour créer de l’inflation, relancer la consommation, déprécier le yen et stimuler les exportations et la production.

Une politique budgétaire expansionniste s’articulant autour de deux axes: i) un plan de relance sur quinze mois (à partir de 2013) d’un montant équivalent à 2 points de PIB; et ii) un assainissement à partir de 2014 pour diminuer de moitié le déficit primaire en 2015 et dégager un excédent primaire à l’horizon 2020.

Des réformes structurelles pour stimuler l’investissement, l’emploi et la productivité à long terme. Il s’agit, entre autres, de conclure des accords de libre-échange, nécessitant la déréglementation de certains secteurs, et d’améliorer la participation des femmes au marché du travail pour faire face au vieillissement de la population.

Cette politique s’est traduite en 2013 par une nette amélioration des marchés boursiers au Japon ainsi qu’une forte dépréciation du yen. Sur le plan de la croissance, les « Abenomics » expliquent selon le FMI, en grande partie la progression du PIB en 2013. De même, l’inflation s’est accélérée à partir de juin 2013, pour s’établir à 1,6% en décembre 2013 et le chômage s’est établi le même mois à 3,7%, son plus bas niveau depuis six ans.

Lire aussi  La ligne de précaution et de liquidité (LPL) du FMI

——

Cet article provient du rapport de Bank Al-Maghrib

 

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

+ 49 = 50

FERMER
CLOSE