Home / Economie / A quoi servent les Indices Boursiers ?

A quoi servent les Indices Boursiers ?

En général, les indices boursiers permettent de :

Représenter les évolutions boursières :

Les indices permettent de retracer l’évolution des titres des sociétés cotées. Cependant, cette représentation peut paraître biaisée. Certains indices ne prennent pas en compte les dividendes et ne les incorporent pas dans le calcul. Actuellement, la majorité des indices populaires incorporent des dividendes réinvestis appelés indices de rentabilité[1] (indices de rentabilité du MASI et du MADEX au Maroc).

Servir de référence (benchmark) à une gestion de portefeuille :

Certains gérants de portefeuille définissent leur gestion de référence à un ou plusieurs indices, soit avec un objectif d’alignement (gestion indicielle), soit pour le battre (gestion indicielle tillée), soit pour proposer des produits assurés. Ainsi, les indices ont été déclinés sur des segments de titres de plus en plus spécifiques suivant la taille ou suivant les opportunités de croissance. Les indices peuvent également servir de référence à certaines stratégies de fonds d’arbitrage (hedge funds)[2].

Servir de support à d’autres titres : option et futures[3]

La production des indices devient très importante avec le développement des produits dérivés sur indices d’actions dont les promoteurs touchent des redevances. Les produits adossés aux indices sont les contrats de futures et d’options sur indices. Le promoteur et gestionnaire d’un indice protége l’utilisation de son indice, ce qui nécessite son accord pour le lancement de tout produit y faisant référence et lui permet de toucher des redevances. Les options sur indice d’actions et les futures sur indices d’actions sont utilisés en gestion de portefeuille. Ils permettent la mise en œuvre d’une stratégie indicielle ou de stratégie de gestion des risques.

Lire aussi  La revue Al Maliya: n° 54 Avril 2014

Servir de références à certaines mesures réglementaires

Aux Etats-Unis, après le krach de 1987, les autorités américaines ont imposé le «rule 80A»[4] en vigueur sur le NYSE (New York Stock Exchange). Il s’agit des contraintes sur l’arbitrage sur indice pour n’autoriser que les opérations stabilisantes lorsque les variations de DJIA (Dow Jones Industrial Average) sont jugées importantes. Elles ont également imposé le «circuit breaker, rule 80B» qui est composé d’un ensemble d’arrêts automatiques sur les marchés d’actions. Ainsi, si par exemple, l’indice baisse de 1000 points avant 14 heures, un arrêt du marché sera déclenché pendant une heure, cette règle devient sans effet après 14h 30. Si la baisse est de 3000 points, l’arrêt du marché sera déclenché pour la séance.

[1] Ils sont déduits directement de l’indice nu auquel ils sont adossés. Ils permettent de suivre la rentabilité d’un portefeuille investi en actions dans lequel seraient réinvestis les dividendes globaux, et de la comparer à celle d’autres actifs.

—————–

[2] HAMON, Jacques. (2004). Bource et gestion de portefeuille, Economica, paris, p 10

[3] HAMON, Jacques. Op. Cit. p. 10

[4] HAMON, Jacques. Op. Cit. p. 11

About IKOUNSASS Ab.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

89 + = 95

FERMER
CLOSE